Événements prochains et en cours au 19 Paul Fort

Une rencontre, une idée, un voyage… sont à l’origine des expositions-événements. Le 19 Paul Fort est une sorte de maison galerie où les artistes qui participent à une exposition, travaillent sur un thème commun, ou alors, c’est leur identité artistique qui permet de les associer. Les œuvres d’un photographe font écho à celles d’un céramiste, ou s’harmonisent avec les meubles, les luminaires présentés… Toutes les formes d’expression artistique trouvent leur place dans ce lieu.
Au 19PaulFort, nous restons fidèles aux artistes qui se sont déjà produits dans ce lieu, mais la programmation reste ouverte aux nouveaux talents.

Prochaine exposition :

« Le temps des moissons »
du mardi 29 octobre
au dimanche 16 novembre 2019
tous les jours de 16h à 21h

Un rituel ancestral, un lien vital
Les évolutions technologiques n’ont pas brisé le lien vital et ancestral qui unit population agricole et population citadine quand vient l’heure tant attendue des moissons.
Keka Ruiz-Tagle est une céramiste qui vit et travaille au Chili. Elle rend hommage aux divinités andines. Keka réinterprète la nature, les cultures autochtones et les vestiges historiques. Elle a commencé à mélanger au fil des années l´argile avec différents matériaux, comme les chaumes qui jonchent les champs après les moissons.
Dan Hayon est un photographe qui, au détour d’un chemin, s’est égaré, il y a plusieurs années, dans une ferme de la profonde campagne française. Saison après saison, il y est retourné et a fixé ces atmosphères, ce qu’il reste après les moissons…
Sont également exposées les vanneries de Takayuki Shimizu, et des parures végétales de Maori.


Llamayu, le temps des moissons, le temps où… le soleil est au plus près de la terre. Le temps où… l’on célèbre sa fête Inti Raymi, qui est de toutes, la plus grande manifestation de la mémoire et de l’identité andine. Elle se déroule pendant et après le solstice d’hiver, pleine d´expressions chargées de symbolisme ancestral.
Llamayu, le temps des moissons, le temps où… l’on remercie et rend hommage à la Pachamama, la Terre-Mère pour les récoltes reçues et l´épanouissement de ses fruits. Le temps où… les chamanes purifient et renouvellent les énergies.
Le temps des moissons, c’est le temps où…l’on exprime sa gratitude pour l’interrelation entre l’homme et le créateur.
Temps des moissons… où… l’on traverse le pont pour tout recommencer.

Keka Ruiz-Tagle

After the harvest
Pendant les vacances, il y a 19 ans, nous nous sommes perdus sur une départementale dans le Gard et Garonne. C’était juste après la période des moissons. Comme il était déjà très tard, nous avons cherché un endroit pour passer une nuit et reprendre la route le lendemain. Un petit panneau, à peine visible entre les arbres au bord de la route, annonçait en lettres rouges peintes à la main « Chambres à la ferme ». J’ai suivi la direction indiquée et je me suis enfoncé dans la forêt, sur un sentier étroit de terre battue.
Après quelques kilomètres, nous sommes arrivés, ma femme et moi, devant la porte d’un grand bâtiment, austère et décrépi où nous attendait un vieux monsieur qui, selon son bleu de travail, devait être le fermier. Nous nous sommes présentés. En entrant dans le hall à peine éclairé par quelques ampoules moribondes, nous avons vu au dessus des marches un blason aussi décoloré que ses vêtements, les murs ou les miroirs. Ce sont « Les armoiries de sa famille » nous a-t-il expliqué – car son nom était Gaëtan de Falguerolles et il était né là, il y a 70 ans, dans cette maison, un ancien monastère cistercien. Eh oui, il était agriculteur, un vrai de vrai, et sa passion consistait à dresser l’arbre généalogique de sa famille. Il louait d’habitude deux, trois chambres (aussi délabrées que le reste de la maison), mais ce soir-là, à part nous, il n’y avait personne. Le lendemain nous avons pris le petit déjeuner, simple et modeste, sur la terrasse qui cachait la piscine dans laquelle les moines élevaient leurs poissons. Puis, avant que nous reprenions la route, Gaëtan nous a fait faire un petit tour de la ferme et nous avons découvert les dizaines de tracteurs et autres machines agricoles, complètement rouillés et éparpillés partout sous les arbres, les vestiges de ces années de travail de la terre, de ces moissons plus ou moins florissantes…Il y avait aussi Léon le vieux chien, les poules, les chevaux et les autre animaux… Il faisait beau dehors. Et nous avons décidé de rester encore quelques jours. Et encore quelques jours. Et encore quelques jours.
Bref, ce qui devait être une nuit de passage s’est transformée en un long séjour. Et après l’année 2000 nous y sommes allés en 2001, puis 2002 et 2003 et 2004… Et ce qui pouvait être une simple rencontre, est devenue une belle amitié. Aujourd’hui Gaëtan repose pour toujours et il est devenu encore une branche de son cher arbre généalogique. La maison a été vendue, car personne dans la famille n’a voulu la reprendre. Trop de réparations, pas assez de bénéfices, trop difficile le travail de la terre. La maison des Falguerolles, l’ancien monastère, s’appelle aujourd’hui « Le Château ». Les craquelures ont toutes disparu, les murs sont peints et lisses à la perfection.

Dan Hayon

> Voir la fiche de Keka Ruiz-Tagle
> Voir la fiche de Dan Hayon
> Voir la fiche de Takayuki Shimizu


Prochains concerts :

vendredi 8 novembre 2019 à 20h30
samedi 9 novembre 2019 à 20h30
lundi 11 novembre 2019 à 20h

Trois concerts

Trois concerts qui ont en commun la qualité des musiciens ; des artistes qui ont une passion pour la musique et pour leur instrument.

 

Vendredi 8 novembre 20h30

Dana Ciocarliepiano
Michaël Bialobroda – violoncelle

Ce concert est une première. La pianiste internationale Dana Ciocarlie enregistre pour la première fois avec Michaël Bialobroda, 1er violoncelle solo de l’orchestre symphonique de Jérusalem, un album : « Diaspora ».

Réservations indispensables à: helenaziza@19paulfort.com
Participation: 15€

> Voir la fiche de Dana Ciocarlie
> Voir la fiche de Michaël Bialobroda

Samedi 9 novembre 20h30

duo
Hélène Breschand – harpe électrique – voix
Carol Robinson – clarinette – électronique – voix

« La musique qu’elles font, s’envole toute de suite, chargée d’inventivité et d’expression. Il y a à la fois symbiose et confrontation, bonheur et tension… L’usage de la voix, tout comme l’électronique, n’est qu’une extension sans heurt d’une urgence de communiquer ».
Réservations indispensables à: helenaziza@19paulfort.com
Participation: 15€

> Voir la fiche d’Hélène Breschand
> Voir la fiche de Carol Robinson

Lundi 11 novembre 20h

trio
Stéphane Payen – saxophone
Marc Ducret – guitare
Tom Rainey – batterie

L’échange est le maître mot des propositions musicales de Stéphane Payen. « Une musique habitée, folle, enivrante ».
Le jeu unique et brillant de Marc Ducret en fait un acteur majeur des scènes jazz et musiques improvisées. « Tom Rainey oscille entre l’avant-garde et l’ancrage historique au jazz, et quand il joue l’odeur de l’invention vous enivre. » Joseph Woodard, L.A Times.
Réservations indispensables à: helenaziza@19paulfort.com
Participation: 15€

> Voir la fiche de Stéphane Payen
> Voir la fiche de Marc Ducret
> Voir la fiche de Tom Rainey